Pa villon

Pa villon

Textes à dire et gestes à faire — Création 2006

Not available for international touring.

“Les Thuyas, ça fait des haies bien droites, ça pousse vite, ça nous cache.”
Pa villon est un spectacle participatif où deux groupes de spectateurs, assis face à face, promptés par une “vidéo-partition” s’observent, se présentent et se parlent. La partition projetée sur des écrans surplombant chaque gradin, est composée de textes animés et de didascalies (textes à dire, gestes à faire). Le public, en se laissant guidé par celle-ci devient l’interprète « sur le qui-vive » d’une fiction mouvementée.
Pa villon est un jeu où le spectateur s’oublie individuellement, pour faire partie d’un collectif au service d’une polyphonie et d’une chorégraphie. Il est membre d’une chorale qui, tour à tour, fabrique un paysage sonore, interprète des chansons oulipiennes, et, dans une joute saugrenue de nodules verbaux et d’intrigues gestuelles, dialogue avec le groupe d’en face.
Anne de Sterk et David Rolland s’immiscent parfois dans ce pavillon pour orchestrer cette rencontre : hôtes, danseurs ou maître de jeux.
Il se dégage de Pa villon la poésie surannée d’une conversation entre voisins dans une zone pavillonnaire tirée à quatre épingles.

En détail

“Parfois, le geste se joint à la parole pour désigner les peupliers. “ Peupl’, peupl’, peupl’, peuplier ”, pendant que mes bras s’ouvrent, s’étendent, se ramifient. Au juste, ils ne désignent pas l’arbre, ils l’incarnent. Je suis peuplier ; habitant, dans ses moindres recoins, la chair du mot.
Les arbres, disséminés dans les jardins, ont donc poussé. Les haies de thuyas plus vite que les autres. “ Les thuyas, ça fait des haies bien droites, ça pousse vite, ça nous cache ”, affirme une voix off. (…)
 Notre ritournelle de truismes semble faire effet : ça réagit positivement en face : “ Vous êtes sympatik. Vous voulez v’nir ? 10 manches en 4 pour 10 nez ? ”
Les relations se tissent alors entre ces personnages informels, interprétés par un choeur, tantôt de femmes, tantôt d’hommes, d’une respiration plus ou moins ample et démultipliée.”
Extrait de « Pa villon, mais pas loin » — Murielle Durand-G

Distribution

Chorégraphie et interprétation : Anne de Sterk 
et David Rolland
Animations flash : Claire Pollet

Création musicale et régie son : Roland Ravard
Programmation vidéo : Olivier Heinry

Création et régie lumières : Sylvie Debare

Calendrier

> Filtrer

Pas de programmation actuellement

Partenaires

Production : association ipso facto danse.

Coproduction : Le Lieu Unique, scène nationale de Nantes dans le cadre de “Chantiers d’artistes”, manifestation soutenue par le Conseil Régional des Pays-de-la-Loire.
Accueil studio : Le Grand R, scène nationale de la Roche-sur-Yon.
Résidence d’écriture : Parc-Saint-Léger, centre d’art de Pougues-les-Eaux.

Dates Passées

32 représentations

L’Hectare, scène conventionnée de Vendôme (41) > janv. 2011
Le Channel, scène nationale de Calais (62) > déc. 2009
Le Vivat  > Armentières (59) > juin 2009
Scène nationale de Petit-Quevilly/Mont-Saint-Aignan  (76) > oct. 2008
Festival du Mot  > La Charité-sur-Loire (58) > juin 2008
Le Grand R, scène nationale de la Roche-sur-Yon (85) > janv. 2008
TU > Nantes > janv. 2008
Le Lieu unique, scène nationale de Nantes (44) > Oct. et déc. 2006