Commandes

Commandes

Depuis quelques années, la compagnie a répondu à de multiples commandes de créations in-situ. Elles n’ont pour la plupart été présentées qu’une seule fois dans le cadre d’un événement particulier.

Wait & see

23 au 25 juin 2017
Commande pour la réouverture du Musée d’arts de Nantes
En toute discrétion, casque sur les oreilles, le lieu se raconte dans sa nouveauté au fil des témoignages des « travailleurs du Musée ». Des plus sérieux aux plus extravagants, de la parole du conservateur des collections du XIXè siècle à celle des guides, tous les secrets que le musée renferme seront dévoilés.

Au milieu d’un lac de perles

15 et 16 avril 2017
Tombées de la Nuit, Rennes – Cimetière Nord
Au milieu d’un lac de perles est une expérience à vivre à deux. Le cimetière devient le lieu d’une balade physique et mentale à travers différents rites religieux funéraires. Paradoxalement, c’est aussi une promenade qui fait la part belle au temps présent. Un moment de partage en toute humanité qui prendra un sens particulier dans les travées du magnifique cimetière historique de Rennes.
En arrivant, chacun récupère un lecteur MP3 qui diffuse une bande son qui mêle narration, musique, références au cinéma… Attention, nous n’entendons pas tous la même chose !

Nuit blanche chorégraphique et plastique

4 octobre 2014
Nuit Blanche chorégraphique et plastique à Elancourt – sur une proposition du Prisme.
Sous la direction artistique de David Rolland et de Jean-François Courtilat, plasticien et commissaire d’expositions.
Danse : Julie Coutant (compagnie La Cavale), David Rolland (compagnie David Rolland Chorégraphies)
Arts plastiques/Performance : Samuel Aligand (sculpture), Jean Bonichon (vidéos + performance), Brune Campos et Michiel Reynaert (performance, sur une proposition de Nina de Angelis), Noémie Chauvet (sculpture), Cat Fenwick (sculpture), Romain Rambaud (sculpture), Elsa Tomkowiak (installation), Jean-François Courtilat (sculpture, installation).
La Nuit Blanche 2014 d’Elancourt se veut étonnante, avec une quinzaine d’œuvres éparpillées autour et dans Le Prisme, invitant à la déambulation pour approcher le travail de plasticiens, performers et danseurs, et laissant l’occasion aux habitants de la communauté de contempler et redécouvrir une architecture forte.

Savoir sur quel pied danser !

Performance participative audioguidée pour l’exposition Henry-Pierre Picou et les Néo-Grecs au Musée des Beaux-Arts de Nantes > janvier 2014, 3 représentations.
Savoir sur quel pied danser ! se présente comme une déambulation décalée à travers l’exposition Henri-Pierre Picou et les Néo-Grecs, propice à contempler les œuvres d’un autre point de vue, corps en action ! Casque sur les oreilles, les visiteurs deviennent instantanément interprètes d’une partition muséale des plus originales et leur visite se transforme peu à peu en jeu de rôle grandeur nature.

La Belle Soirée

(en co-création avec la compagnie UBI)
L’Intervalle > Noyal-sur-Vilaine (35) > mai 2013
Carte blanche à L’Intervalle de Noyal-sur-Vilaine, en collaboration avec la compagnie rennaise UBI (Sarosi Nay et Alessandra Piccoli).
Quels chorégraphes t’ont fait rêver ? Quelles pièces as-tu interprétées ? Pour qui aurais-tu aimé danser ? 
Qu’aurais-tu voulu faire, sans jamais en avoir eu l’opportunité ?
 Dans ce grand défi d’une collaboration à trois, Alessandra Piccoli, David Rolland et Sarosi Nay se sont mutuellement posés ces questions. Leurs réponses sont devenues l’essence de cette carte blanche. 
Avec une première évidence : dans leurs démarches de création, le public occupe une place importante et fait l’objet d’une attention particulière.

Vide-grenier chorégraphique

La Halle aux Grains, scène nationale de Blois (41) > mai 2013
Un groupe de 12 danseurs amateurs a travaillé durant plusieurs week-end avec David Rolland et Marc Têtedoie pour concocter de toutes pièces une série de petites danses pop inspirées des tubes mythiques des années 80/90. Ils vous invitent à un vide-grenier d’un nouveau genre, où rien n’est à vendre mais tout à partager, un spectacle qui évoque les danses de ces deux décennies en prenant comme point de départ l’apparition en France du support vidéo VHS (mai 1978), aujourd’hui quasi oublié.

Visite de chantier

Communauté de communes de Loiron (53) > fév. 2013 et juin 2012
Commande de la communauté de communes de Loiron, en collaboration avec la poète sonore Anne de Sterk.
De janvier à mai 2012, Anne de Sterk et David Rolland ont sillonné le pays de Loiron et ses quinze communes, micro en main, avec une seule question à poser à ses habitants : qu’attendez-vous du futur théâtre ?
Les résultats de ce sondage ont été dévoilés à l’occasion de la visite de chantier sous la forme d’une conférence, un peu dansée, absurde et décalée, où se sont croisé des ouvriers du chantier, des élus de la communauté de communes, des architectes, des bambins et des séniors. Plus qu’une simple visite, il s’agit de naviguer dans le fantasme partagé du futur équipement culturel de Loiron.

Happening sur le péage sauvage

Festival Spot > Nantes (44) > oct. 2012
Chorégraphie silencieuse mais envahissante interprétée par quinze danseurs amateurs de Nantes. 
Sur l’invitation du Festival SPOT organisé par la ville de Nantes en direction des “jeunes”, David Rolland a écrit une pièce audioguidée, silencieuse, sur la sculpture monumentale Le péage sauvage, œuvre pérenne d’Estuaire,
située quartier Malakoff, à côté du lieu protégé “La petite Amazonie”. L’œuvre du collectif Observatorium de Rotterdam propose un espace qui appelle à la convivialité, mais en même temps à l’introspection en figurant un passage entre la nature et la civilisation. David Rolland s’est donc saisi de cette dualité, de cet espace “entre”. Prenant comme source d’inspiration les peintures fourmillantes de personnages de Bruguel l’Ancien, chaque danseur amateur est invité à suivre sa propre tâche. Dans cette pièce de 10 mn, marches abstraites et figurations concrètes proches du logo s’intercalent dans une accélération constante.

Tac Ô Tac

Festival Les Arts’Borescences > Mayenne (53) > juil. 2012
Commande d’une visite guidée inattendue du Musée du Château de Mayenne, dans le cadre du Festival Les Arts’Borescences.
Dans le cadre de l’exposition d’intérêt national Echecs et Tric-TRAC, le visiteur s’est vu remettre un guide qui l’invitant à s’installer dans la peau du châtelain, à jouer aux échecs, à moins qu’il ne devienne instantanément le Fou du Roi. Chaque salle visitée du château l’a amené à endosser un nouveau rôle dans le but d’avoir un autre regard sur le bâtiment et l’exposition.

Lola

Le Pellerin (44) > avril 2012
Commande du Conseil Géneral de Loire-Atlantique dans le cadre de l’inauguration du Bac de Loire Lola entre Le Pellerin et Couëron, en présence d’Anouk Aimée et de Mathieu Demy.

Sharing Sounds

Lieu unique, scène nationale de Nantes / Festival Neu/Now / Congrès Elia (44) > oct. 2010
Dispositif pour trente-six artistes dans le cadre du festival Neu/Now, Sharing Sounds est une performance créée spécialement pour la soirée d’inauguration du XIe congrès d’Elia qui réunit des écoles d’art européennes dans les domaines des arts visuels, design, cinéma, musique, théâtre et danse. Il s’agit à la fois de créer une forme chorégraphique de la rencontre, chaque rencontre étant suivie d’une présentation audio succincte d’un artiste à un professionnel.

Playtime

(en collaboration avec Lolab)
Pôle associatif du Breil + Lieu unique, scène nationale de Nantes (44) > juin 2010
Commande de l’association Lolab dans le cadre du projet Zone fertile.
David Rolland est invité pour créer Playtime qui fait la synthèse d’un an et demi de projets conduits par l’association Lolab. À travers la somme des matières sonores et visuelles récoltée durant Zone Fertile, il s’agissait de dresser un portrait poétique du quartier, sous forme de cartes postales sonores ou vidéos. Zone Fertile fut l’occasion d’interroger l’intervention artistique sur un territoire, d’ouvrir une réflexion sur les rapports entre populations, artistes et institutions, tout en développant des espaces d’actions, en collaboration avec des associations, des résidents, des intervenants extérieurs et des artistes.
Performance suivie d’une exposition de quinze jours au lieu unique à Nantes.

Terrasse

L’Intervalle, Festival Cirque ou presque > Noyal-sur-Vilaine (35) > juin 2010
Faire naître la danse sur le qui-vive. Cette fois-ci, pas de carnet ou d’écran vidéo pour guider les participants, mais des oreillettes qui distillent des indications.

Et pour les grands signaux d’usage…

Château-Rouge, Festival Dansez ! > Annemasse (74) > mai 2010
Création spéciale pour le téléphérique du Salève.
“Savez-vous que c’est la première fois que nous nous séparons depuis que c’est arrivé ?
Remarquez que ça ne fait que quinze jours !…
Évidemment quinze jours ce n’est pas très long…
mais songez tout de même à ce que ça fait d’heures !…”
Ces quelques mots de Jean Sablon extraits de la chanson Puisque vous partez en voyage inspirent le chorégraphe David Rolland pour sa création spéciale à l’occasion du festival “Dansez !”. La compagnie nantaise vous invite à vivre des adieux déchirants, des attentes fébriles, des retrouvailles passionnées, des quiproquos connus d’avance, des rendez-vous avec des inconnus.

Portrait du Conservatoire

Ville de Bagnolet / CG 93 > avril 2010
Création à partir d’interviews de cinq professeurs du Conservatoire de Bagnolet.

Anti Flashmob à Bel Est

Ville de Bagnolet / CG 93 > mars 2010
Performance participative, discrète, à l’heure de pointe d’un centre commercial.

Les 1800 dernières secondes

Le Channel, scène nationale de Calais (62) > déc. 2009
Commande participative pour le passage à l’an 2010. 8000 participants.

Les lecteurs remixed

Festival Les Tombées de la Nuit > Rennes (35) > juil. 2009
Ou comment créer ensemble un Madison d’un nouveau genre.
Pour ce faire, un carnet est distribué à chacun contenant des indications de gestes et déplacements, le tout ordonné par une bande sonore originale “easy listening” comme il convient.

Les pauses chorégraphiques

Création 2009 en milieu urbain, Bagnolet, dans le cadre des journées du patrimoine.
Ou comment investir les recoins de la ville pour y danser discrètement…
Dans des coins de rue, escaliers dérobés ou mini square, les visiteurs du parcours patrimoine historique ont pu trouver d’étranges dessins sur le sol. Ces dessins sont en fait des « parcours à danser » pour un, deux ou quatre danseurs « pour l’occasion ». Libre à chacun d’interpréter ses parcours en suivant les marques éphémères tracées au sol. Tout support musical est bon : haut-parleur du téléphone portable, ami musicien, rumeur de la ville : tout est bon pour trouver un rythme ! Un groupe d’amateurs, initié par David Rolland, a également activé les pauses chorégraphiques, tout au long du week-end.

Portrait

Strapontin, scène des arts de la Parole à Pont-Scorff (56) > 2008

Erwin Wurm

Lieu Unique, scène nationale de Nantes (44) > 2008